Un million de femmes écrivains: tout est affaire de patience! - One milion writters : It's all about patience!

Nous sommes le mercredi 24 Octobre 2018, le 3ème jour du Festival d'échange. 

Lors de la préparation de la visite SALT qui aura lieu le lendemain, nous échangeons avec Dina, qui représente une communauté de femmes écrivains, qui ont créer une école visant à stimuler les femmes à écrire. Autour de Dina, nous ne sommes que dès femmes, toutes plus curieuses les une que les autres. 

Après avoir essayé d'identifier notre rêve commun à l'issue de cette visite SALT, nous nous retrouvons le lendemain pour enfin rencontrer ces femmes qui nous inspirent tant! 

Dans le bus on parle de poésie et son récite des Pantoums! L'inspiration est déjà là!

Le bus nous laisse à l'angle d'une petite ruelle, nous devons poursuivre notre chemin à pied, l'école est à quelques rues de là! Nous voilà devant une petite maisonnette avec un hall d'entrée ouvert où sont présentés plusieurs livres. C'est ici!?

Nous rentrons dans l'espace de travail, où trois jeunes filles travaillent à l'édition de nouveaux livres/articles.

L'espace de travail, décoré avec soin reste étroit pour accueillir un groupe d'une dizaine de personne. Nous nous installons dans le hall d'entrée.

Dès notre arrivée c'est la surprise? Où est l'école! C'est vraiment ici que vous enseignez?

"Oui! Tout ce passe en ligne. Nous offrons des formations en ligne, avec un système de mentoring qui permet de guider les femmes dans leurs apprentissage des techniques d'écritures". 

Après la présentation des lieux, voici que les chiffres tombent: En ayant commencer à 4 fondatrices (deux ici et deux à l'étranger), elles ont construits une communauté de plus de 20 000 femmes écrivaines, qui ont produit plus de 4000 livres, depuis 2015.

Leur rêve est de reconnecter les femmes à leur potentiel à travers l'écriture. Elles souhaitent démontrer que l'écriture peut avoir un impact sur le développement personnel, social et économique

Dès que j'ai commencer à écouter ces femmes, parler de leur rêve et de leur méthode, j'ai repenser à l'importance du "je", dans le cadre d'un processus collectif. 

 Au milieu de ce que l’on fait souvent pour les autres, on a tendance à s’oublier soi et elles essayent de retrouver cet espace. Pour se développer elles-mêmes dans leur personnalité, compétences, et s'enrichir humainement et peut-être (avec un peu de chance) économiquement.

Ce que ce réseau est parvenue à faire, est au-delà du simple fait de redonner du pouvoir aux femmes d'être elles-mêmes à travers l'écriture. C'est aussi une solidarité entre femmes, une proximité à travers la distance pour s'entraider dans l'atteinte de leurs objectifs personnels. 

Ce sont pour la plupart des femmes au foyer qui sont à la maison et qui font cela pendant leur « me time » ("temps pour moi").

Quand on leur à demander si il y avait eu des femmes qui souhaiter apprendre à écrire dans le premier but d'écrire un livre, elle nous ont répondu qu'écrire s'apprends et cela prend du temps d'acquérir les compétences d'écrire, de façon à pouvoir écrire un livre. Il faut être patient envers soi-même et instiller la passion de l’écriture. "La passion de l’écriture ne doit pas venir en premier."

 L'écriture est un processus de guérison, un soin à soi-même.

Peut-être que c'est aussi le cas pour le SALT!

 C’est aussi un processus de soins à soi-même, de trouver l’authentique personne que l’on, l'acteur qui sommeille en nous et souhaite se mettre en mouvement pour stimuler un changement dans son environnement.

 Une des fondatrice disait : « La passion vient après, et parce que la passion vient après, la patience vient avec et donc du coup on continue et peut-être qu’un jour on parviendra à gagner de l’argent avec parce que l’on aura vendu des livres mais ce n’est pas cela l’objectif."

Cette réflexion a été une calque pour moi parce que beaucoup d’entre nous, venons au sein du réseau en se disant "voilà un nouvel outils intéressant pour pouvoir stimuler le futur émergeant".

C'est en effet le cas, SALT et CLCP facilite l'émergence de nouvelles solutions, mais cela n'est pas nécessairement l'outil qui va nous permettre de gagner notre vie, aujourd'hui. Et si c'est le cas, un jour, c'est certainement avec patience, volonté et passion que l’on atteindra notre objectif.

On n’est pas tous conscient de cela et cela demande une prise de conscience personnelle. 

Si j’applique SALT c’est avant tout pour moi-même!

Cette visite, m'a rappeler les mots de Wiwin à l'ouverture du Festival d'Echange. Lors de la première session, elle à partager les leçons apprises par IndoCompetence sur les raisons de leurs longévités, sans financements et sans activités. 

Elle évoque comme premier point : "Nous appliquons SALT à nous même, cela nous rappelle d'être à l'écoute, bienveillant et sans-jugement avec les autres. Et par notre manière d'être nous attirons la sympathie des autres autour de nous."

English version - Soon to come!

Views: 30

Comment

You need to be a member of Community life competence to add comments!

Join Community life competence

About

Constellation: who are we

Constellation vidéo, where we journey in less then 2 minutes from space, through nature, to villages, in homes and back while exploring what the Constellation stands for. Thank YOU for being part of it. 

Social Media

Website: www.communitylifecompetence.org

Newsletter EnglishFrench Spanish  

Facebook https://www.facebook.com/pages/The-Constellation/457271687691239  

Twitter @TheConstellati1

Instagram: constellationclcp

Youtube channel: The Constellation SALT-CLCP



© 2019   Created by Rituu B. Nanda.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service