En 2004 Ricky et ses musiciens handicapés de
Kinshasa font un rêve. Un jour, ils seront connus dans le monde entier, autant
que Werrason et Papa Wemba ! Ils le
poursuivent, envers et contre tout. Et lorsqu’un incendie les prive de leurs maigres
possessions et de leur logement, ils dorment dans la rue. Malgré tout, ils ne
se découragent pas, et après 5 ans de galère ils l’ont produit, leur CD. Et voila qu’un beau matin ils se lèvent
de leurs cartons, et se préparent pour prendre l’avion : ils partent faire
une tournée triomphale en Europe !
Staff Benda Bilili est sorti dans les salles en Belgique. J’ai vu le film hier soir à Liège.


Bien sûr ils n’ont pas pu le réaliser ce rêve à eux seuls. Renaud Barret et Florent de la Tullaye sont deux réalisateurs français venus à Kinshasa en 2004 pour
faire un reportage sur la musique urbaine. Ils y ont découvert la musique de Ricky et de sa bande.
Ils ne se sont pas apitoyés sur leur sort. Ils ont peut-être été tentés de les mettre à l’aise (et de se mettre à l’aise)
en leur donnant de l’argent. Ce n’est
pas ce qu’ils ont fait. Ils les ont plutôt accompagnés pour que le rêve de
Ricky et de son équipe se réalise. Ainsi ils pourront par eux-mêmes vivre de
leur musique et subvenir aux besoins de leurs familles. On devine le nombre de
rendez-vous manqués, les retards dus à toutes les contraintes d’une ville chaotique,
les vexations diverses. Mais nos réalisateurs ne se découragent pas. Quand ils rencontrent Roger, un enfant qui
joue sur un seul fil reliant un bâton tendu
à une boîte de conserve, ils le mettent en relation avec papa Ricky. Ils
mobilisent les studios d’enregistrement et les mettent en contact avec l’Alliance
Française. Petit à petit naît une relation dont tous sortent grandis.


Lorsque les applaudissements nourris se taisent à la fin du film, un débat est organisé. Après avoir dit quelques mots de circonstance sur le film, des responsables
impliqués dans des ONG de développement choisissent de discuter de l’utilisation
des fonds mobilisés pour le tsunami, pour Haïti et rappellent la tenue
prochaine de l’opération 11.11.11, la levée annuelle de fonds auprès du public
belge.


Il est des manières de donner qui humilient ; il en est d’autres qui permettent à la personne de s’épanouir dans la dignité. Tout dépend de notre regard: soit, à l’instar
de Renaud Barret et de Florent de la Tullaye nous voyons d’abord les forces d’autrui
et nous agissons pour les révéler et les stimuler, soit nous voyons d’abord ses
faiblesses et nous agissons à sa place pour y subvenir. Hier soir cette
discussion n’a pas eu lieu. Serait-ce
partie remise ?

Views: 25

Comment

You need to be a member of Community life competence to add comments!

Join Community life competence

Comment by Gaston on October 4, 2010 at 4:24am
Excellent! J'espere que je suis encore a temps de regarder la filme dans les cinemas.

About

The Constellation: who are we

The Constellation vidéo, where we journey in less then 2 minutes from space, through nature, to villages, in homes and back while exploring what the Constellation stands for. Thank YOU for being part of it. 

Social Media

Website: www.communitylifecompetence.org

Newsletter EnglishFrench Spanish  

Facebook https://www.facebook.com/pages/The-Constellation/457271687691239  

Twitter @TheConstellati1

Instagram: constellationclcp

Youtube channel: The Constellation SALT-CLCP



© 2020   Created by Rituu B. Nanda.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service