'Safe space' for vulnerable children providing positive life changes

Soliloquy style [an utterance or discourse by a person who is talking to himself or herself or is disregardful of or oblivious to any hearers present]

“The good old days eh! These days are so full with threats of different types. How can young people especially, aspire to achieve their dreams? I want good for my family, but i am concerned about by 15yrs old daughter. We are working hard to instill good values in her but she complains a lot about peer pressure and bullyism when not in the home. What can we do, what can I do to reduce these threats?”  Thinking, thinking, thinking ……………………………..”well I have this thought. I will share with my dear wife who also, wants good for our daughter.”

Sitting together, Mr Ousman shares his thought with his wife.

Dear Suzi, I have been thinking on our conversation about our daughter and her vulnerabilities when away from home. “What is that thought, Mr. Ousman? I am curious, we talked about this so many times.”

“Yes dear, but I am also thinking of our neighbors, who have similar concerns. You know we live in a marginalized community and that makes us and our children more vulnerable. Maybe they could join in this effort!” “well okay, now share that thought, my curiosity is waning.”

“In our community there is no place where we can meet and have conversation with our children on morals and how they can lead good lives in this bewildered world.” So, I am thinking of making our home that space where we can encourage our and our neighbors children to lead good lives. We can have conversation on sex, sex and reproductive health, abuse, human trafficking, alcoholism and any challenges that they would like to have conversation on. Mr Ousman wife’s remark was “Can you and me have all these conversation with children and young people?” Mr. Ousman, “We will have to seek support for some things we need to accomplish.” His wife, “Where will we get that funding from?” Mr. Ousman, “Honey, I don’t know but when we share our thinking with our neighbors, they, might some answers of how we can achieve what we want to.”

Fifteen members of the neighborhood agreed to the thought of Mr. Ousman. A forum started. The forum, a ‘safe space’ for children and youths became a meaningful engagement in the community. Neighbors of the forum supported the effort, financially and otherwise.

Eventually, the engagement with the young formalize into weekly activity and some ground rules were developed. The rules are that during the weekly conversations, no mobile phones were allowed during that period of their conversation, no school uniforms, no making of boyfriend or girlfriend and no smoking in the house. The home or ‘safe space’ was open 24/7.

Almost three years after the forum started, a conversation between Mr and Mrs Ousman, we learn: Mr. Ousman saying to his wife “Dearie,our persistence worked,we did what we had to do, what our hearts motivated us to do. Did you noticed that the social worker for this district is of immense support to the forum? She is the new social worker from the government working in this district who learned of our activity and thought that what she was doing in this district could benefit us. She offered her support and now we have a partnership with government. Our persistence worked for us.

Mrs Ousman also reflected on the support, the forum received: “Some of the children were in need of medical check up but had reservation doing so, in fear of what others might think seeing them going to the hospital. Now, however, the hospital has arranged for them to go at anytime convenient to them. This arrangement is working out well for the children and the reports are coming to us.” Mrs Ousman also reflected that her patience is what worked for her during this period. The children really confided in her and patience dealing with them in a way that indicated her understanding them without judgement was important.

In terms of moving forward, Mr Ousman is confident that what he, his wife and neighbors have started will continue into the future. Members of the forum continue to be in support of everything that is being done. Of course there are challenges. Effort of those who are in the programme to bring new members could be difficult. Those who come, do so voluntarily. Mr. Ousman reflected that ‘trust’ for and by everyone contributed to the confidence within the forum. As he further stated that “psycho-social support by two students still at university also helps with coping abilities of students in programme.” Their voluntary support is linked also to tutors, lecturers professors within the universities the volunteers are associated with.

The parents [some single parents] of children involved in the programme are also involved and regularly benefit from some activities, including the pyscho-social counseling.

Views: 45

Comment

You need to be a member of Community life competence to add comments!

Join Community life competence

Comment by Marie Lamboray on November 27, 2018 at 3:42pm

Traduction:

«Espace sécurisant» pour les enfants vulnérables, apportant des changements positifs dans la vie

Monologue [un énoncé ou un discours prononcé par une personne qui se parle à elle-même ou qui ignore les auditeurs présents].

« Le bon vieux temps ! Nous sommes confrontés à différentes types de menaces. Comment, les jeunes en particulier, peuvent-ils aspirer à réaliser leurs rêves ? Je souhaite le meilleur pour ma famille, et je suis préoccupé par ma fille de 15 ans. Nous nous évertuons à lui inculquer de bonnes valeurs, mais elle se plaint beaucoup des pressions et des intimidations subies lorsqu'elle n'est pas à la maison. Que pouvons-nous faire, que puis-je faire pour réduire ces menaces ? Réfléchir, réfléchir, réfléchir……………………………..Eh bien, j'ai une idée. Je la partagerai avec ma chère épouse qui, elle aussi, souhaite le meilleur pour notre fille. »

Assis ensemble, M. Ousman partage son idée avec sa femme.

« Chère Suzi, j'ai réfléchi à notre conversation sur notre fille et ses vulnérabilités quand elle n'est pas à la maison. » « Quelle est ton idée, M. Ousman ? Je suis curieuse, nous en avons parlé tant de fois. »

« Oui, chérie, mais je pense aussi à nos voisins, qui ont des préoccupations similaires. Nous vivons dans une communauté marginalisée, ce qui nous rend, ainsi que nos enfants, plus vulnérables. Peut-être qu’ils pourraient s’associer à cet effort ! » « Bon d’accord, peux-tu en venir à ton idée, ma curiosité faiblit. »

« Dans notre communauté, il n'y a aucun endroit où nous pouvons nous rencontrer et avoir une conversation avec nos enfants sur la morale et sur la manière dont ils peuvent mener une vie de qualité dans ce monde ahurissant. Mon idée est donc de faire de notre maison cet espace où nous pouvons encourager les enfants du quartier à mener une bonne vie. Nous pourrions parler de sexe, de santé sexuelle et génésique, des abus, du trafic d'êtres humains, de l'alcoolisme et tous les problèmes sur lesquels ils aimeraient avoir une conversation. » La remarque de l'épouse de M. Ousman a été la suivante : « Pourrions-nous, toi et moi, avoir toutes ces conversations avec des enfants et des jeunes ? » M. Ousman : « Nous demanderons de l’aide pour certaines choses. » Son épouse : « Où trouverons-nous de quoi financer ceci ? » M. Ousman : « Chérie, je ne sais pas, mais lorsque nous partagerons ce projet avec nos voisins, ils pourraient peut-être avoir des idées sur la manière de le réaliser. »

Quinze membres du quartier ont aimé le projet de M. Ousman. Un forum a été lancé. Le forum, «espace sécurisant» pour les enfants et les jeunes, est devenu un engagement significatif dans la communauté. Les voisins ont soutenu le forum entre autres financièrement.

Petit à petit, l'engagement avec les jeunes se concrétise en une activité hebdomadaire et certaines règles de base ont été élaborées. Pendant les conversations hebdomadaires, aucun téléphone portable n’est autorisé, pas d'uniforme scolaire, pas de copain ou de copine et pas de cigarette. La maison ou «espace sécurisant» est ouvert 24h/24 et 7j/7.

Presque trois ans après le début du forum, d’une conversation entre M. et Mme Ousman, nous apprenons ce qui suit : « Chérie, notre ténacité nous a permis de faire ce que nous devions faire, ce que nos cœurs nous ont motivés à faire. As-tu remarqué que la nouvelle assistante sociale du district apporte un soutien immense au forum ? Elle a été informée de notre activité et a pensé que ce qu’elle faisait dans ce district pourrait nous être bénéfique. Elle a offert son soutien et nous avons maintenant un partenariat avec le gouvernement. Notre persévérance a payé. »

Mme Ousman a également évoqué le soutien que le forum a reçu : « Certains enfants avaient besoin d'une visite médicale, mais étaient réticents à le faire, craignant ce que d'autres pourraient penser de les voir aller à l'hôpital. Maintenant, cependant, l’hôpital a pris des dispositions pour que ces personnes puissent venir au moment qui leur convienne. Cet arrangement fonctionne bien pour les enfants et nous avons de bons retours. » Mme Ousman a également indiqué que sa patience avait été essentielle au cours de cette période. Les enfants se sont vraiment confiés à elle et il était important de faire preuve de patience à leur égard.

Pour le futur, M. Ousman est confiant. Ce que lui-même, son épouse et ses voisins ont commencé se poursuivra dans le futur. Les membres du forum continuent de soutenir tout ce qui se fait. Bien sûr, il y a des challenges. Il n’est pas simple pour ceux qui participent au programme d’attirer de nouveaux membres. Ceux qui viennent le font volontairement. M. Ousman a indiqué que la confiance mutuelle des membres contribuait à confiance accordée au forum. En outre, il a déclaré que « le soutien psychosocial de deux étudiants encore à l'université contribue également à la faculté d'adaptation des élèves inscrits au programme. » Leur soutien volontaire associe au projet tuteurs et professeurs de leurs universités.

Les parents (certains célibataires) des enfants participant au programme sont également impliqués et bénéficient régulièrement de certaines activités, notamment du conseil psychosocial.

Comment by Rituu B. Nanda on November 5, 2018 at 6:21pm

Thank you for sharing a very good example of a group of local people responding to an issue. 

About

Constellation: who are we

Constellation vidéo, where we journey in less then 2 minutes from space, through nature, to villages, in homes and back while exploring what the Constellation stands for. Thank YOU for being part of it. 

Social Media

Website: www.communitylifecompetence.org

Newsletter EnglishFrench Spanish  

Facebook https://www.facebook.com/pages/The-Constellation/457271687691239  

Twitter @TheConstellati1

Instagram: constellationclcp

Youtube channel: The Constellation SALT-CLCP



© 2019   Created by Rituu B. Nanda.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service