Je m’appelle  SUZANNE, j’ai 39 ans,  je suis mère  de 5 enfants. J’ai un problème de drogue et d’alcool. Ma motivation pour me réhabiliter c’est ma petite famille, c'est-à-dire ma mère et mes 5 enfants.

Voici mon histoire, mon vécu :

Depuis 2002, j’ai commence à prendre de la drogue pour mon plaisir et pour faire plaisir a mon mari, tellement je l’aimais, afin qu’il ne me quitte pas.

Je ne connaissais rien a la drogue a cette époque, je n’avais aucune information a ce sujet. Dans le quartier ou j’habitais il n’y avait pas problème  de drogue a ce moment la.

Je me suis droguée pendant 3 ans, jusqu’en 2005. Lors de la naissance de mon deuxième enfant j’étais en plein dans la drogue…c’était un enfer. Je ne pouvais pas m’occuper de ma maison, de mes enfants. Même si  J’ai travaille dur pour meubler ma maison,  j’ai vendu un set de sofa neuf qui valait MUR 50,000,  que je n’avais pas fini de payer pour seulement MUR 1,500.Je pensais même a me prostituer pour avoir de l’argent pour me droguer, mais ma sœur est arrivée et elle a parle d’un centre ou je pourrais me faire soigner. C’est la que j’ai découvert Chrysalide.

On m’a dit que c’était pour un mois seulement, j’y suis allée avec mon fils d’un an. Je n’avait aucune idée de ce qu’on faisait là-bas. Je me suis retrouvée avec des femmes ayant vécues la prison, la prostitution, j’avais peur du SIDA et comme certaines résidentes étaient séropositives, je ne voulais pas rester avec elles. Le staff m’a encourage, un membre du staff m’a donne les informations sur le VIH et comment il se transmettait, et j’ai décidé de rester.

Pendant mon cheminement, on a découvert que mon fils qui était avec moi au centre avait un problème au cœur. Il a du subir une opération. J’ai réalisé que pendant toute ma grossesse, j’avais pris de la drogue et c’est certainement cela qui l’a rendu malade. Le staff de Chrysalide m’a accompagne dans cette épreuve.

Même si c’était difficile de rester a Chrysalide, j’ai décidé de le faire pour le bien de mon enfant.

A la fin de ma thérapie, j’ai trouve du travail dans un shelter pour enfants défavorisés, je n’oublierais jamais cet emploi. Je suis restée a Chrysalide pendant 13 mois, après quoi je suis rentrée chez moi. Mon mari a alors entrepris des démarches pour aller au Centre de Solidarité, un centre de rehabilitation pour homme . Je continuais a travailler jusqu’au jour ou je rencontre une vieille connaissance a la Cite Richelieu. Je décidé de retoucher a la drogue avec lui, me disant que c’est pour une seule fois après je m’arrêterais. Je n’ai pas pu m’arrêter et c’était la rechute.

Pendant que mon mari faisait s sa réhabilitation, j’ai perdu mon emploi, j’ai oublie mon mari, j’ai coupe contact avec Chrysalide, je suis restée avec cette personne et j’ai continue a me droguer.

Au retour de mon mari j’étais en pleine addiction, j’étais malade et je suis tombée enceinte de jumeaux. Ma vie était devenue amère je ne pensais qu’a la drogue et a l’alcool. Je n’ai pas fait de traitement durant toute ma grossesse, je n’ai pas pris de médicament, j’ai accouche a la maison sans assistance medicale.

Views: 41

Comment

You need to be a member of Community life competence to add comments!

Join Community life competence

Comment by Rituu B. Nanda on January 6, 2015 at 12:51pm

Thanks for sharing Annick. What have you learned from this experience which others can apply in their lives? Happy new year!

Comment by Jean-Louis Lamboray on December 31, 2014 at 9:20pm

Chère Annick,

Stp envoie tous mes voeux à Suzanne

JL

Join as Constellation member

Join as a member of the Constellation & work towards the shared dream. http://aidscompetence.ning.com/profiles/blogs/are-you-in-working-towards-constellations-dream

Social Media

Newsletter EnglishFrench Spanish  

Facebook https://www.facebook.com/pages/The-Constellation/457271687691239  

Twitter @TheConstellati1



© 2018   Created by Rituu B. Nanda.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service