RAPPORT DES ACQUIS DU GLOBAL LEARNING FESTIVAL CONSTELLATION PAR QUATRES COACHES DE RDC ET BURUNDI MAHABALIPURAM, INDE 20-24 NOVEMBRE 2012

Eric Uwintwaza, Judith Dialandua, Consolée Kamaro, Eric Ngabala

avec le soutien du Global Support Team, Marlou de Rouw et Dolores Rey Novoa

 

Introduction

La RDC a mille cinq cent (1500) facilitateurs du CLCP (Community Life Competence Process) réunis dans RDC compétence et c’est un pays limitrophe du Burundi qui n’a qu’une équipe restreinte de facilitateurs réunis dans Burundi Compétence. La première est une organisation couvrant tout le territoire national et ayant utilisé l’approche SALT sur plusieurs défis déjà, au moment où Burundi Compétence est uniquement représenté en Mairie de Bujumbura autour de la facilitation des compétences face au VIH/sida. Mais ses expériences sont aussi riches compte-tenu des expériences apprises d’organisations différentes dont les MSM, les camionneurs, les travailleuses du sexe, les personnes vivant avec le VIH/sida et, très récemment, les organisations basées sur la Foi grâce aux partenaires de Solidarité Protestante dans 5 pays y compris les nôtres.

Mais pourquoi n’avons-nous pas exploité notre proximité pour partager nos expériences et aprendre les uns des autres ? Cette question a fait l’objet des questionnements entre nous chaque fois que nous nous rencontrions dans les pauses au cours du festival. Pourtant, nous avons eu des opportunités d’échanges et de collaboration virtuelles à travers la plate-forme ning sans penser à nous rencontrer face-à-face au moins dans la zone proche de notre frontière commune !

Eh oui ! Peut être ceci nous permet de définir plus clairement le festival par rapport à ce qu’il nous a apporté.

En premier lieu, nous avons eu ce contact humain que nous ne chérissons beaucoup dans nos entreprises de facilitation du CLCP. Nous avons pu vivre les différentes émotions de joie en nous reconnaissant autrement que de noms sur les adresses électroniques, émotions de peur en découvrant qu’on va partager la chambre avec une/un inconnu (e) mais peur vite vaincue par l’admiration mutuelle qui s’établie grâce à la communication incontournable sur ce que nous faisons vers un même rêve de répandre plus vite la compétence par rapport à la vitesse des germes des différents défis auxquels font face nos communautés et nos familles.

En second lieu, le festival nous a offert l’opportunité d’échanger sur ce que nous recevions des différentes activités de cet événement par rapport à nos contextes et sur ce que nous pourrions offrir à notre tour au-delà de nos propres contextes.

         
   
   

 

   

« Comme l’évoquait notre collègue Eric U., le     Festival nous a permis, toutes nationalités confondues, de connecter nos     cœurs pour qu’ils se rechargent de plus d’humanité et d’énergie pour les     actions futures, mais il a également joué le rôle d’un méga marché     d’expériences à vendre et à acheter. Il fallait voir avec quel engouement     les gens notaient les adresses pour approfondir les relations étant donné     que nous n’étions pas préparés pour le transport de toutes les approches     que nous jugions utiles pour nos contextes. »

   

 

   
   

 

Notre apport

Notre apport a été le suivant :

Au niveau des travaux de groupes, des facilitateurs nous ont conduits dans le partage de nos expériences de facilitation du CLCP. Les uns et les autres ont alors partagé ce qu’ils avaient appris de la facilitation. Personne n’a dit à l’autre ce qu’il fallait faire ou ne pas faire, on s’est contenté de partager nos propres expériences et écouter celles des autres comme le déclare un collègue sur ning, la plateforme virtuel de la Constellation. Certains membres des groupes découvraient pour la première fois ce que c’est la SALT à travers les témoignages de nos expériences qui les inspiraient d’après leurs avis. Le Burundi comme la RDC ont ainsi pu partager leurs expériences avec des spécificités qui ont inspiré nos collègues d’autres contextes. En guise d’exemple, les PVVIH au Burundi et les prostituées en RDC avaient été agréablement surpris d’être écoutés par les leaders religieux qui avaient, depuis longtemps considéré ces vulnérabilités comme responsables de leurs malheurs (ce sont des pêcheurs, disaient-ils). En plus, ces leaders religieux reconnaissent être eux-mêmes concernés par le VIH/sida, ce qui n’était pas le cas et toute cette révélation a été le concours de la SALT et des autoévaluations conduites au Burundi, en RDC et au Rwanda.

Au niveau de la préparation des visites SALT, notre expérience a été mise à contribution pour que les participants qui n’avaient pas été en contact avec l’approche puissent se préparer sur l’attitude humaine qui est adoptée pour mieux apprendre des communautés et mobiliser les forces de ces dernières. Certains d’entre nous ont été volontaires pour être facilitateurs principaux de ces visites SALT dans les communautés indiennes et d’autres séances d’apprentissage sur le programme du Festival (cela a été le cas d’Eric Ngabala et de Judith par exemple).

Le Burundi comme la RDC ont tenu des stands comme marchés qui ont accueilli beaucoup de visiteurs qui n’ont pas manqué de nous faire un feed-back positif sur les forces de nos actions. Certains visiteurs exprimaient leur envie de venir apprendre sur site et nous pensons que le Festival en RDC prévu pour 2014 offrira une fenêtre aux participants qui nous aurons visité au préalable de partager à nos côtés les leçons qu’ils auront apprises de nous ou qu’ils nous auront transférées.

La soirée culturelle a été un moment non seulement de détente, mais aussi de nous révéler à quel point nos pas de danse, nos mélodies et parures nous aident à communiquer les valeurs qui finalement sont partagées. La RDC, épaulée par le Burundi, a pu constituer à la hâte une équipe internationale qui a fait des prestations remarquables d’un mixage de culture Espagnole, RDC, etc.). Ils ont réussi à faire pleurer d’émotions le vieil Eric U. qui d’habitude n’est pas facilement ému.

Enfin, des récits de la RDC et du Burundi ne manqueront pas dans la chaîne des perles de la sagesse desquelles l’équipe mondiale de soutien tirera des principes communs à nous faire partager encore une fois. Nous sommes heureux que la communauté de la Constellation nous aide à prolonger le marché ouvert (market) entre les participants mais aussi avec les autres communautés qui n’étaient pas présentes.

Notre effet sur le Festival

Nous savions que le Burundi n’est pas connu en dehors de ses frontières, mais de là à se rendre compte que même la RDC n’était pas connue de la plupart des nationalités, cela était inconcevable (la RDC est un grand pays de par ses dimensions et ses ressources naturelles). Notre participation a fait connaître nos pays d’une bien belle façon, en partageant nos expériences sur le CLCP et les réalisations de nos communautés. Cela a contribué pour que le Festival offre aux Anglophones les expériences issues des pays Francophones et vice-versa, ce qui n’est pas encore assez développé dans nos communautés. Et puis, avec le CLCP, on a vu que la langue n’est pas une barrière pour l’apprentissage mutuel.

 

Effet sur notre travail

Grâce au Festival, nous sommes rentrés avec deux plans d’actions à mettre en œuvre dans nos deux pays respectifs au cours de l’année prochaine. Ces plans qui s’inspirent des expériences tirées des communautés indiennes, des stands de ventes des approches mises en œuvre dans d’autres communautés représentées et des discussions menées entre nous-mêmes. Nous nous sentons plus motivés que jamais à renforcer nos équipes SALT et en faisant en sorte que nos différentes communautés soient de plus en plus autonomes à utiliser l’approche dans les différents défis qui les concernent.

Opportunité

Grâce au Festival, l’équipe du Burundi a bénéficié de l’expérience du Burundais Louis-Marie qui est facilitateur dans BELCOMPETENCE et l’équipe de RDC a bénéficié de celle de VOLUL qui travaille en RDC pour le compte de l’UNICEF. Nous continuerons à travail main dans la main sur des questionnements nés de nos échanges, notamment sur le CLCP et la vaccination. L’opportunité est que finalement beaucoup de communautés ont besoin de découvrir leurs propres forces pour aller de l’avant et nous pouvons offrir en synergie notre accompagnement à leur service.

Notre conviction

Photo : Jan Somers

C’est la chaîne de solidarité qui permet aux communautés de se réaliser. Nos remerciements à la Fondation Roi Baudouin qui, à travers son soutien, nous a aidés à raffermir la chaîne dont les constellations RDC et Burundi s’engagent à maintenir en partenariat avec quelques communautés pour commencer. 

CALENDRIER

La prochaine ‘Global Learning Festival’ sera organisé par RDC-Compétence et est prévu pour Septembre 2014. Les invitations aux membres de la Constellation sont déjà parties. Nous estimons une participation de 100 personnes venant de tous les continents. RDC-Compétence et les autres équipes de la Constellation vont coopérer en 2013 afin de preparer la base logistique pour ce grand événement.

 

SOLDE

Pour la prochaine ‘Global Learning Festival’ en RDC par principe tous les participants mobilisent leur propres frais de participation. La Constellation continuera la mobilisation des donations pour ceux qui ont besoin d’une aide financier, pour que leur expérience ne manquera pas.

 PHOTOS

Deux photographes parmis les participants ont mis a la disponibilité de la Constellation les belles photos qui servent comme illustration: Maartje Rooker de Pays-Bas et Jan Somers de Belgique. Au début du Festival ainsi que durant les visites de communautés des participants ont consentes que leurs photos soient publiés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Reduced%20size_Rapport_FRB%20%281%29.doc

Views: 129

Comment

You need to be a member of Community life competence to add comments!

Join Community life competence

Comment by MariJo on January 9, 2013 at 4:46pm
Merci aux amis de RDC et Burundi pour nous faire parvenir leurs réflexions sur le GLF. Merci Éric et Éric, Judith et Consolée, ça à était un vrai plaisir faire votre connaissance et partager avec vous et encore plus quand je pense au prochain GLF à RDC.
À bientôt

About

Constellation: who are we

Constellation vidéo, where we journey in less then 2 minutes from space, through nature, to villages, in homes and back while exploring what the Constellation stands for. Thank YOU for being part of it. 

Social Media

Website: www.communitylifecompetence.org

Newsletter EnglishFrench Spanish  

Facebook https://www.facebook.com/pages/The-Constellation/457271687691239  

Twitter @TheConstellati1

Instagram: constellationclcp

Youtube channel: The Constellation SALT-CLCP



© 2019   Created by Rituu B. Nanda.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service