j'aimerai raconter mon experience salt que j'ai vécu au Nord Kivu.

Mon travail consistait à former des relais communautaires vivant dans les camps de Goma à identifier les enfants souffrant d'handicap pour qu'ils puissent nous les référer.
la formation se déroule en une journée dans une des tentes prêtée par une des ONG partenaires. J'avais pu formé la médecin qui travaillait avec moi à la facilitation car le sujet du SIDA l'interessait vivement. Nous avons demandé aux dix relais de dessiner leur rêve, leur plus grande fierté et également leur souci. ce qui fût particulier et qui a également frappé ma collègue, c'est la notion que les déplacés ont du souci...

il était pour tous sans exception exprimé de manière positive, par exemple mon souci est de rentrer chez moi, mon souci est de rendre ma famille heureuse, que la gueurre s'arrête,...

LE salt permet d'aborder un groupe d'individu ou une communauté en pouvant les mettre en confiance, de briser la glace et surtout de rencontrer cette communauté en partagant leurs rêves avec eux. Le rêve communautaire a donné pour résultat l'inclusion des enfants souffrant d'handicap mais aussi de pouvoir parler de la guerre qui a provoqué leurs fuites.

La question en tant que facilitateur comment pouvoir partager un rêve face à une communauté qui vit des difficultés et des souffrances tels que nous pouvions a peine imaginer, comment s'incarner et être SALT face un public en grande souffrance.... trouver la manière de créér un rêve communautaire sans que cela créé des frustations... même si ce n'a pas été le cas avec le groupe que j'ai rencontré.

Views: 15

Comment

You need to be a member of Community life competence to add comments!

Join Community life competence

Comment by Benyaich Aicha on April 8, 2009 at 4:32am
Merci pour ton impression, car effectivement que le vécu de cette communauté est empreint de violences et de souffrances qu'ils n'aspirent qu' avoir du meilleur et que cela ne peut être pire. L'espoir fait vivre, fait rêver mais il est vrai que de leur faire rendre compte qu'ils ont des forces aident énormement!!
la leçon dont j'ai tiré est d'avoir aussi plus confiance en moi (de croire aussi en mes forces) car je me sentais un peu perdue face à un groupe avec un parcours pareil et qui ont pourtant garder une telle joie de vivre (de chanter, de faire la fête), j'en suis encore perplexe...
Comment by MUKALAYI UMBA Toussaint on April 7, 2009 at 4:16pm
Félicitation pour ton courage de travailler dans une communauté où il ya le cas de violence à grande échelle.
Je pense que en qualité de facilitateur, nous sommes appeler à accompagner une communauté en situation difficile afin de trouver solution aux problèmes se posant dans leur milieu de vie.
Pour ce qui concerne le rêve, je crois que la communauté elle- même partant de son vecu quotidien aspires à quelque chose de meilleur, qu'elle se prononce.
Goma c'est un coin que je connais un peu bien .
Toussaint
Comment by Laurence Gilliot on April 6, 2009 at 9:07am
Salut ma belle,

Je me demandais en lisant ton expérience: Quelle est la leçon principale que tu as tiré de la facilitation dans les camps? Comment as-tu fait pour les faire rêver dans des conditions pareilles, quelle est la clè selon toi?

Bises

Lau
Comment by Benyaich Aicha on April 5, 2009 at 10:56pm
Malheureusement non, Goma vit une situation sécuritaire assez précaire car depuis les accords de paix en janvier, les militaires sont de retour sur la ville ce qui a provoqué une augmentation nette de la criminalité. Il faut noter que le Nord Kivu fait partie d une des régions ou le viol est une pratique courante (40 par jour), du coup l'ONG pour laquelle je travaillais a décidé que j'étais la dernière femme à être envoyée pour ce genre de mission. Mais il est clair que donner de l'espoir et rêver poussent les gens à survivre, j'admire surtout ce peuple car malgré tout ils gardent le sourire et me disent souvent Akuna matata
Comment by Laurence Gilliot on April 3, 2009 at 8:00am
Salut Aïcha,

Merci d'avoir partagé ton expérience! Tu as écris le blog numéro 100!!!! Bravo ;-)

Je t'admire pour ton courage et ta force à apporter de l'espoir et de la joie dans les camps de réfugiés. L'espoir est essentiel, je crois, surtout dans une situation pareille. C'est bien de continuer à rêver...

Tu comptes y retourner?

Bises

Lau

Join as Constellation member

Join as a member of the Constellation & work towards the shared dream. http://aidscompetence.ning.com/profiles/blogs/are-you-in-working-towards-constellations-dream

Social Media

Newsletter EnglishFrench Spanish  

Facebook https://www.facebook.com/pages/The-Constellation/457271687691239  

Twitter @TheConstellati1



© 2018   Created by Rituu B. Nanda.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service