Avec SALT nous pouvons change le monde , réduire le taux de mortalité , résoudre différents conflits , combattre la paresse , la famine , l'usage de drogue , la délinquance , la pristitution , ...
Avant que je connaisse SALT , j'avais peur , je n'avais pas confiance en moi , avec beaucoup des rêves mais sans espoir. Lorsque j'ai rencontré Mr ERIC UWINTWAZA ( Racines d'espoir au Burundi) nous avons eu une discussion et tout à coup je me suis senti comme si j'étais quelqu'un de spécial destiné à changer notre communauté , notre nation , notre monde parceque j'avais découvert mes forces .
Maintenant je pratique SALT chez nous à la maison et aussi je l!utilise pour m'approche aux enfants de la rue , prostituées , fille-mére désespérées , mais mon rêve avec SALT est plus vaste sans limite. J'avais comnencé par fondé une association (Youth Supporters) mais j'ai décidè de m'unir avec Mr ERIC UWINTWAZA(Racines d'espoir)
Toute événement vecu dans ma vie est une expérience pour les autres : Avant que mon pére ne se remarie , nous étions une famille heureuse , notre vie a alors changé , nous sommes devenus enfants de la rue , nous mendions , notre mère faisait de son mieux mais cela ne suffisait pas. Tous les soirs , nous nous réunissions pour que chacun montre ce qu'il avait trouvé et ça me rendait mal à l'aise ; je me cachais au lit et je pleurais toute la nuit."Seigneur donne-moi la force de faire sortir ma famille de cette vie " était ma prière. Malgré tout j'aime mon père , lorsque je le voyais mon coeur battait fort et je l'embrassais avec joie. Quelque soit la vie que vous menez n'ayez pas de haine envers les autres.

Sébastien

Views: 69

Comment

You need to be a member of Community life competence to add comments!

Join Community life competence

Comment by Marie Lamboray on March 9, 2017 at 7:02pm

Cher Sebastien, merci pour ton blog. Tu nous raconteras ton travail avec SALT?

Voici l'histoire de JohnPierre des Philippines qui a fugé et s'est occupé des enfants des rues:

Avant, pendant 10 ans, je faisais de courtes conférences pour inspirer les enfants des rues pendant l'éducation de rue, séminaires, discussions en petit groupe que nous appelons maintenant «visites SALT». Avec Passion, j’étais fier de leur dire que j'avais survécu à la violence, j’avais fugué et j’étais devenu quelqu’un, puis j’étais rentré chez moi et que je leur ai dit : « Regardez-moi, sans votre aide, regardez-moi maintenant ! J’ai prouvé que sans vous, j'ai réussi à vivre et atteindre mes rêves ! » Les enfants applaudissaient et étaient fiers de vouloir être comme moi. Ils justifiaient leur fuite et j’étais leur modèle. Et je leur conseillais toujours de fuir, d'atteindre leurs rêves par leurs propres moyens et de revenir chez eux pour montrer ce qu’ils étaient devenus.

Nicole ... J'ai eu tort ...

Après la Foire d’échange internationale de l'IKF (c'était en dehors du programme de lutte contre le sida, avec Laurence, Gaston, entre autres, nous avons eu du temps libre pour une conversation sur la spiritualité), j’avais une nouvelle Sagesse en moi. Je suis retourné auprès de ma mère et de mon père et je leur ai demandé pardon. Je n'ai rien fait de mal contre eux, mais mes pas m’ont conduits à chercher le pardon (foregiveness peut-être avec les mots « fore, avant» et «give, donner», nous pouvons l’interpréter comme «donner avant que quelqu'un donne» hmmmm cela porte-t-il à confusion ? Non !)ars 2010. C'était 15 ans après avoir fugué que j'ai confronté ma mère face à face. Je lui aussi pardonné. Elle a pleuré et pour la première fois a partagé son expérience, la manière dont elle a survécu à quelque chose de si humiliant que je ne peux pas partager ici. Elle est devenue un héros à mes yeux, elle est au-dessus de cette transgression humaine. J’ai pleuré et je l'ai embrassé. C'était une expérience de guérison.

Avant qu’il ne soit trop tard, j'ai rassemblé quelques-uns de nos enfants de la rue dans une réunion de prière (par un groupe religieux). Cela a commencé avec un chapelet et plus tard un catéchisme (cela m’ennuyait), mais j'ai essayé de recevoir ce que le groupe avait à offrir parce que la religion a en quelque sorte été utile (même si j’ai été un peu mal à l'aise quand le leader m'a demandé de retirer le pénis en bois de sa vue. Hahahahaha) Ensuite, nous avons commencé à partager des expériences. Plus tard, un enfant de la rue a partagé sa haine pour son père et a déclaré désirer ne jamais retourner chez lui, tout d'un coup ... les mots sont sortis de ma bouche lui disant d’y retourner et de demander pardon (il a résisté à l’idée et avec colère a crié qu'il voulait tuer son père parce qu'il faisait mal à sa mère et à lui-même). De nouveau, les mots sont sortis tous seuls de ma bouche et j'ai dit : «[…] Nous ne pouvons pas choisir nos parents, nous devons les respecter pour ce qu'ils sont parce que ce qu'ils ont été créés par leurs propres expériences. Nous ne savons pas ce qui les a rendus comme ça ou peut-être sont-ils aussi des victimes et bientôt tu le fera aussi à tes enfants et tes enfants à toi. Retourne parler à ton père et embrasse-le, soit bon, montre-lui que tu te soucies de lui bien qu'il soit cruel. » Les dirigeants religieux m'ont serré contre eux et m'ont dit :« Tu es meilleurs que nous. » La réunion s'est terminée par une prière de clôture.

Le lendemain matin, j'ai reçu un SMS du garçon disant : "Manong John, ari ako sa Balay sa Roxas Ville sa kay tatay, gina buligan ko sya pamis-ak kahoy" (frère John, je suis ici avec mon père dans sa maison, je l’aide à préparer le feu).

Nicole, ce moment-là j'ai pleuré ... Que serait-il passé si je lui ai dit de fuir et de prouver qu'il est mieux loin de son père ?????

Maintenant, je fais des visites SALT et je dis aux enfants de retourner chez eux. C'est leur seule famille et les seules personnes sur qui ils peuvent compter. Les membres d’une famille ont besoin les uns des autres, les conflits peuvent être résolus de beaucoup d’autres façons. Il suffit de revenir chez soi ou faire des visites SALT dans leurs maisons et leurs familles. POURQUOI PAS!!!!! C'est cela le but d'être le SALT de la terre.

Mars 2010, http://aidscompetence.ning.com/profiles/blogs/honouring-commitment-...

Traduit avec l'aide de Google translate.

Comment by Phil on February 24, 2017 at 2:37pm

Cher Sébastien, bienvenue à la Constellation. Merci pour votre histoire inspirante. Vous êtes vraiment chanceux d'avoir rencontré Eric qui aura beaucoup à partager avec vous. Nous avons hâte d'apprendre beaucoup plus de votre travail au Burundi.

Join as Constellation member

Join as a member of the Constellation & work towards the shared dream. http://aidscompetence.ning.com/profiles/blogs/are-you-in-working-towards-constellations-dream

Social Media

Newsletter EnglishFrench Spanish  

Facebook https://www.facebook.com/pages/The-Constellation/457271687691239  

Twitter @TheConstellati1



© 2018   Created by Rituu B. Nanda.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service