En RDCongo, les Concertations Sida se décident de prendre un autre élan

Au Secrétariat de RDCCompétence, ce vendredi 23 octobre, les responsables de toutes les concertations de Kinshasa ont organisé, au secrétariat de RDCCompétence, une rencontre de réflexion.

L’objectif de cette rencontre était de faire le point sur l’état d’avancement des activités de leurs concertations et trouver le mécanisme de renforcement de la collaboration entre les concertations et les zones de santé. C’était comme leur propre autoévaluation. Ils ont réfléchis sur ce qui marche, sur ce qui ne marche pas, sur la manière de faire afin d’améliorer et sur la meilleure stratégie à adopter pour impliquer les zones de santé.

Et, la concertation de Kingabwa bien qu’en gestation, n’a pas hésiter d’apprendre des expériences des autres concertations.

Composé d’un président, d’un vice président, d’un secrétaire et de son adjoint, d’un trésorier, d’un chargé des contentieux, d’un chargé des contacts avec les communautés (structures membres ou non de la concertation) et un coach local qui stimule l’équipe, la concertation Yolo est la plus active de Kinshasa.

Son comité dirigeant se réunit tous les deuxièmes samedis du mois pour la planification des activités et tous les quatrièmes samedis du mois en vue de préparer la réunion mensuelle. Cette dernière concerne toutes les structures membres de la concertation, les représentants de la zone de santé et quelques invités. Elle se tient tous les premiers vendredis du mois.

Pour la concertation Yolo, partager ce qui marche en son sein c’est montrer ce qui est positif chez soi tout en cherchant à résoudre ses problèmes (ses faiblesses) grâce à l’expériences des autres. « On a toujours tendance à vouloir attendre l’apport des autres et ne rien leur apporter. Je pense qu’il faut partager avec les autres ce qui marche chez soi, même lorsqu’on pense que ce n’est pas grand-chose. C’est peut-être justement la petite chose qui manque au voisin », déclare le président de la concertation.


L’équipe Salt de Yolo est invitée pratiquement toutes les semaines au sein des communautés pour y faciliter des visites Salt et des autoévaluations. Ceci est du entre autres partage d’information pendant les réunions mensuelles et au « marketing » fait du Salt. Les structures locales montrent de plus en plus leur intérêt envers la concertation. Et la zone de santé y est tellement impliquée qu’elle l’a intégré en son sein comme branche communautaire.

Quant à la concertation de Kimbanseke, un de ses points forts est qu’elle n’a jamais reporté aucune de ses réunions mensuelles. Toutes ont été ténue à la date prévue. N’est-ce pas formidable ça? Un article entier lui est réservé au prochain numéro.

Les étapes pour l’implication de la zone de santé dans les activités de la concertation, telles que identifiées par les représentants des concertations sur base de leurs expériences sont les suivantes:
1. Informer le bureau central de l’existence de la concertation et de ses activités soit par correspondance soit par une rencontre avec ses représentants.
2. Identifier, avec l’aide de la zone de santé, toutes les structures de lutte
3. Les inviter en partenariat avec la zone de santé à la première réunion officielle de la concertation.

Views: 16

Comment

You need to be a member of Community life competence to add comments!

Join Community life competence

Comment by Gaston on November 23, 2009 at 8:08am
Merci Mike pour partager ces nouvelles.

C'est un modèle intéressant et RDC Competence montre bien son rôle comme connecteur des concertations diverses. Ca c'est connecter les réponses locales! J'ai une question: Les facilitateurs des concertations, est-ce qu’ils reçoivent un salaire ou rémunération? Ou est-ce que ceci est partie de leur boulot paye? Ou font-ils leur travail volontaire? Si c'est le cas, c'est durable? Qu'est ce que sont vos expériences avec ceci?

Les équipes en Indonésie ont ce défi maintenant avec un groupe de facilitateurs qui sont compétentes et enthousiastes, mais qui font la facilitation souvent volontaires. Ca pose un defi pour passer a l'echele.

Merci, Gaston
Comment by Samuel Michael MUSEY on November 17, 2009 at 5:01pm
Tu as tout a fait raison Laurence.

Pour expliciter, nous voyons encore la Concertation Sida comme un ensemble de structures de natures diverses œuvrant au sein d’un même milieu et qui échangent dans le but d’améliorer leur action pour le changement de comportement des membres de leurs communautés respectives. Elle contribue d’une manière ou d’une autre aux activités même de la zone de santé. Ce pendant, la zone de santé pourrait facilement s’appuyer sur la concertation pour avoir un meilleur résultat au niveau de la base.

Les concertations font partie de l'équipe salt.
Nous avons subdivisé l'équipe salt en concertations pour permettre aux ong membres de bien évoluer en pool. Réaliser des activités chacunes à leur coin afin de partager les expériences de partout.

Nous pensons que c'est efficace car il y a du succès...

Mike
Comment by Laurence Gilliot on November 17, 2009 at 3:47pm
Merci Mike de partager ces bonnes nouvelles avec nous.

Pour ceux d'entre nous qui ne connaissent pas le systeme des concertations: Chaque concertation est un reseau locale d'associations, d'ONG, de communautes etc. et que concertations a une equipe SALT qui stimulent les connections au sein du reseau et qui stimulent les reponses locales. C'est une structure assez revolutionaire je trouve.

Bravo a tous les participants pour leur engagement, leur energie, leur coeur... au service de leur communaute et quartier!

Bien a vous les amis,

Laurence

Join as Constellation member

Join as a member of the Constellation & work towards the shared dream. http://aidscompetence.ning.com/profiles/blogs/are-you-in-working-towards-constellations-dream

Social Media

Newsletter EnglishFrench Spanish  

Facebook https://www.facebook.com/pages/The-Constellation/457271687691239  

Twitter @TheConstellati1



© 2018   Created by Rituu B. Nanda.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service