Chers amis de Constellation, d’ici et d’ailleurs :)!

Une fois de plus, nous aimerions profiter de l'intelligence collective de notre communauté mondiale pour nous aider à « sentir » la direction que notre organisation souhaite prendre.

J'écris pour interroger votre appréciation de la dernière version en date de notre Préambule (à la Charte), conçue suite à de nombreuses conversations avec plusieurs d'entre vous en face à face et via Skype, et fondée également sur les réponses que nous avions reçues suite aux questions posées sur  Ning il y a plusieurs mois concernant votre motivation à faire partie de notre mouvement. Ce Préambule est destiné à être une « déclaration d'intention », un texte qui décrit qui nous sommes, pourquoi nous faisons ce que nous faisons, et ce que nous faisons. Nous souhaitons aussi l'utiliser comme une « déclaration d'adhérence », quelque chose auquel les membres aspirants de la Constellation pourraient souscrire après l’avoir lu. Merci d’avance de garder cette intention à l’esprit lorsque vous découvrirez le texte :)

Nous serions heureux d’entendre votre retour! Nous vous prions de bien vouloir poster votre réponse à la question suivante: comment ce Préambule résonne-t-il en vous? Pourquoi? Prière de partager vos impressions générales plutôt que, par exemple, une analyse en profondeur de la formulation utilisée ;)

Merci de partager vos ressentis d'ici le 11 novembre.

Voici le texte :

 

---------------

Préambule


Notre rêve pour la Constellation est que d'ici 2050, nous vivrons dans un monde où les communautés agissent en partant de leurs forces pour réaliser leur rêve. Notre conviction de base, nourrie par notre expérience dans plus de 60 pays depuis 2004, est que chaque communauté a la force intérieure de concevoir, d'agir et de s'adapter.


Notre découverte de cette capacité humaine a commencé avec le VIH. Pendant deux décennies, les progrès à grande échelle concernant cette épidémie mondiale se sont limités au nord de la Thaïlande, à l'Ouganda et au Brésil. Dans ces trois pays, nous avons découvert que les gens s’étaient approprié la réponse au VIH. Ce fut le fondement d'une réponse locale efficace pour réduire l'impact de l'épidémie.


Des communautés du monde entier ont rapidement compris que cette idée ne se limitait pas à l’enjeu du VIH, mais pouvait être appliquée à d'autres enjeux locaux, nationaux et mondiaux. Au moment de la rédaction de ce texte,  des communautés ont appliqué l'approche à plus de 40 enjeux. Des quartiers abordent la question de la vie en paix, des personnes âgées et des jeunes travaillent main dans la main, des migrants commencent à agir pour leur propre intégration, des femmes et des hommes discutent ensemble de sexualité, des travailleurs domestiques se rassemblent pour prendre en main la question du travail décent, des usagers de drogues et leur entourage envisagent ensemble la vie sans dépendance, etc.

 Nous appelons maintenant cette approche la Compétence Communautaire pour la Vie.


-------------------------------------------------- --------------------------------------------------

Cette expérience nous a appris que les communautés ont la capacité d’agir par elles-mêmes face aux défis auxquels elles sont confrontées, et qu’elles le font lorsqu'elles assument le fait que ces défis sont les leurs.

Les communautés changent par elles-mêmes, nous ne changeons pas les communautés. Le changement devient durable lorsqu’on reconnait l’enjeu comme étant le nôtre.

Il ne suffit pas d’impliquer les communautés dans les programmes établis pour elles.
Il ne suffit pas de discuter avec les communautés au sujet des programmes qui leur sont destinés.


À la Constellation, nous cherchons à accompagner la communauté au fur et à mesure qu'elle prend le chemin de l’appropriation de son enjeu. Nous appelons ce chemin la Réponse locale et nous appelons la méthodologie qu'elles utilisent le Processus de la Compétence Communautaire pour la Vie (PCCV ou CLCP selon son sigle anglais). Les facilitateurs accompagnent la communauté lorsqu’elle met en œuvre le PCCV avec une approche que nous caractérisons par l'acronyme SALT.

Le terme SALT désigne les mots suivants : Stimuler-Soutenir, Apprécier-Apprendre, Lier-Listen (écouter) et Transférer-Trust (faire confiance). C'est une façon de penser qui, comme nous l'a enseigné notre expérience, va de pair avec notre façon de travailler (CCV).

Au niveau de la communauté, le SALT stimule une conversation basée sur les forces de chacun au niveau humain, où l'Appréciation se concentre sur qui nous sommes, individuellement et en groupe, à travers l'écoute et l'Apprentissage. Ces apprentissages sont Transférés sous forme d’actions qui nourrissent la confiance au sein du groupe, et la Transformation peut se produire lorsque les gens développent leur capacité à faire face aux défis de la vie en se les appropriant et en prenant conscience qu'ils sont responsables de leurs actions pour parvenir à leurs rêves communs. Cette conversation franche a lieu tout au long du processus CCV.

Le SALT guide également nos actions en tant que facilitateurs et membres de diverses communautés. Alors que nous nous efforçons d’encourager la communauté à s’approprier l’enjeu qui la concerne, nous nous demandons constamment: « Que puis-je faire pour que la communauté se sente soutenue? », « Que puis-je faire pour que la communauté apprécie ses propres forces? », « Que puis-je faire pour que la communauté apprenne de ses actions? », « Que puis-je faire pour transférer ce que j'ai appris de cette communauté dans mon propre contexte? »

Nous avons découvert que notre approche ouvre un espace sécurisant qui favorise la conversation « d’être humain à être humain », ce qui facilite le rapprochement des gens, leur permet d’explorer leurs différences et leurs points communs, et de trouver et exprimer leurs voix individuelles. L'expérience a également montré que cette façon de penser, d'être et de travailler révèle les talents de chacun, nous encourageant à nous épanouir dans tout notre potentiel sur les plans individuel et collectif. Lorsque cette posture est devenue naturelle pour une communauté, nous constatons un sentiment croissant d'appartenance, conduisant à une plus grande responsabilité individuelle, à un sentiment de responsabilité collective et à la durabilité des actions communautaires.


--------------------------------------------------


Nous vivons dans un monde où les défis ne manquent pas, qu'ils soient individuels, locaux ou nationaux. Ces défis nous touchent tous, et si nous pouvons prendre conscience de notre capacité à être acteurs de notre propre vie, nous pouvons également activer notre responsabilité collective pour co-créer notre monde.


Peut-être le XXIe siècle se distinguera-t-il par la constatation que les actions quotidiennes de milliards d'individus transforment effectivement notre monde. Si une partie de la réponse pourrait provenir d'une action coordonnée au niveau mondial, une autre partie émergera grâce aux décisions et aux actions de ces mêmes milliards d'humains.


Est-il possible d'imaginer que cela mènerait à un monde où les individus et les communautés reconnaîtront et respecteront leur humanité commune et exprimeront tout leur potentiel pour contribuer à la société dans son ensemble?

----------------------------------------------------------

 

Nous avons hâte de vous lire, laissez-nous un mot ci-dessous !

 

Chaleureusement,

 

Célicia au nom de L’équipe mondiale de soutien (EMS ou GST selon son sigle anglais).

Views: 129

Reply to This

Replies to This Discussion

Bonjour ma très chère Célicia Theys,

J'ai parcouru le préambule maintes fois et je me retrouve 100% concerné. Je n'ai donc pas d'observations particulières.

J'éviterais d'introduire une autre question mais il s'agit d'une sous-question. Je suis habitué à utiliser cette expression "...communautés agissent en partant de leurs forces pour atteindre leurs rêves."

Je ne sais pas si c'est parce que je vis dans une région en guerres civiles, mais j'ai la tendance de vouloir remplacer "leurs forces" par "leurs dons"

En effet, certains groupes atteignent leurs buts en passant par la guerre ou la violence qui font appel à la force. Mais ce n'est pas de cette force que nous parlons. Simplement pour lever toute confusion, je trouve que les dons/ou talents individuels mis en commun dans une communauté sont l'équivalent des forces des communautés en question.

...d'ici 2050, nous vivrons dans un monde ou les communautés agissent en partant de leurs dons/talents pour atteindre leurs rêves.

Merci et pardon pour la digression.

Eric

Bonjour Célicia,

Ce très bon préambule résonne en moi car il décrit clairement ce qu'est la Constellation, d'où elle vient, quel est le processus suivi..., et il nous met tous dans une perspective, un enjeu global où nous avons chacun notre responsabilité et la possibilité de co-créer un monde qui ressemble à nos aspirations les plus profondes.

J'aime cette Constellation là!

Merci pour ton retour "Claude" :) !!!!
L'enthousiasme à la lecture est la clef de voûte d'un préambule qui se veut une porte d'entrée pour des membres potentiels- merci donc de partager le tien :) !
Belle journée!

Mille mercis pour ton retour Eric!!!!

Oui, cette réflexion que tu te fais par rapport au mot "force" est essentielle, et ton utilisation des mots dons/talents à la place montre bien l'importance de l'adaptabilité de chaque facilitateur à son contexte! Souvent, je fais la chose suivante lorsque je parle ou que j'écris à propose de notre approche: je parle des "forces/talents/compétences" - ainsi, chacun choisit le terme qui lui parle le plus :) !

Serais-tu plus à l'aise si cela figurait de cette manière-là dans le préambule?

Belle journée à toi et encore merci pour ta contribution!

Célicia.

Merci Célicia,

Comme tu dis, je pense que on peut garder Forces et c'est dans un contexte spécifique comme le mien que je pourrai adapter et paraphraser ce terme selon les communautés en présence.

Encore une fois, le préambule proposé je le trouve bien indiqué à 100%

Hello Cecilia;

This is a great preamble. Sincerely I have used the SALT approach on several occasions; both at home and in the community. Each community has hidden potentials which just needs to be discovered, nurtured and sustained. I have used this approach to treat malnutrition using both the positive deviance hearth (PDH) and SALT. This goes with the premise that solutions to any community problem can be found within the community. For example, in a community where many children are malnourished we still find healthy children. Mothers with healthy children have some hidden potentials in the way they feed their children that could be learned and taught to mothers with malnourished children.

Applying SALT;

S= Support mothers with healthy children by using them as models in the community to teach their peers with malnourished children. These mothers are empowered with additional knowledge in order to continue doing the good works using locally available foods.

A= Appreciate the good works of these mothers by issuing them certificates has gone a long way to promoting and enhancing the management of malnutrition in the community.

L=Listening to mothers with healthy children brought out a lot of ideas that were used to propagate sustainable and durable change in the community. The solution to the malnutrition problem was found locally at a cheap and affordable cost.

T=Transfer. Knowledge acquired from mothers with healthy children was then transferred to those with malnourished children. It was easy to do using the local dialect.

Sincerely, this approach is awesome.

Best regards

Ephraim

Ephraim, thanks so much!

Your response is testimony, once again, that the approach is to be tailor-implemented by each facilitator to his/her context!!!!

I feel that our friends in the the nutrition sector in Madagascar could learn from your experience! Perhaps we link you up? Would you be willing to write a short posting here on Ning explaining in a little bit more detail what you have said here? Perhaps with a few photos to illustrate? Our global community is always so eager to learn from local applications of the approach!

All the best to you, and hoping to continue learning from you!

Celicia.

Bonjour Celicia

comme je l'ai toujour dis depuis que l'ai experimente la competence communautaire,cette experience vie de maniere lattente en beaucoup de gens mais il faut des elements declancheurs pour l'exterioriser.

il ya des indivus,mais pas de societes qui soient difficiles; de meme tout le monde ne peux pas comprendre au meme moment de la meme maniere.d'ou la necessite de repertorier les pioniers,les mettre ensemble pour mieux partager leurs experiences avec les autres.

Mon pays la Guinee l'un des pays ou le manque de civisme bat son recore au dire des autorites vien de connaitre sa toute premiere semaine de la citoyennete.

Comme pour dire que les grandes choses commencent par de petites choses.Mon pays en a telment besoins que SALT pour moi reste la solution de mon reve d'une societe harmonisee.

Je partage parfaitement ce preambule avec conviction que si les efforts sont menages,le reve de 2050 devient realiste.

Merci de l'attention

Michel

Je changerai le premier paragraphe pour plus de résonance...

Mettre les communautés d'abord et la Constellation ensuite...

Ne pas hésiter à mettre l'horizon utopique à la date d'aujourd'hui.

Ne pas oublier l'amour.

------

"Chaque communauté humaine a la force d'aimer, de concevoir, d'agir et de donner. 

Notre rêve est que, dès aujourd'hui, les communautés mobilisent leurs forces pour réaliser leurs rêves."

Hello Yves, et mille mercis pour tes apports suite à ta lecture du Préambule :) !!!

Oh je rêve moi aussi du jour où nous pourrons mettre "amour" dans notre préambule, texto :) . Seulement nous prenons grand soin à avoir une communication qui soit la plus inclusive possible, et d'éviter de nous aliéner toute une série de personnes pour lesquelles une organisation qui parle ouvertement d'amour ne serait "pas sérieuse".

Le premier paragraphe a néanmoins été modifié suite à tes précieuses suggestions, je le partagerai ci-après.

J'ai également discuté avec les amis du GST de ton souci concernant le côté "jargonnant" du préambule. Après discussion, nous allons maintenir les mots tels quels (CCV, SALT etc) car ils sont expliqués dans le texte, et que comme ce document est destiné à des personnes potentiellement intéressées à devenir membres, nous supposons qu'elles ont déjà une certaine connaissance de notre approche et que le jargon ne les effrayera pas :) .

Voilà :) , bonne lecture de ce "nouveau dernier préambule" ci-après, un grand merci pour tes retours et au plaisir d'enfin avoir cette fameuse discussion autour de ton envie de contribuer à la mouvance des réponses locales :) .

Bises à toi!

Un grand merci pour votre retour Michel!

Nous serions ravis d'en apprendre plus sur ce que vous envisagez comme actions avec l'approche SALT en Guinée. Si vous en avez l'occasion, pensez à écrire un petit article pour que nous puissions apprendre de vous - la communauté global est toujours friande d'inspiration locale!

Mille mercis, et bien des bonnes choses à vous,

Célicia.

Bonjour Michel :)

Un grand merci pour ta réponse, et le partage d'une "petite action faisable" qui va dans le sens d'un plus grand civisme en Guinée. Nous aimerions beaucoup en savoir plus sur l'application de l'approche dans ton pays- alors si tu as l'occasion, pense à nous partager vos histories de changement ici sur le Ning :) !

Je vais partager prochainement avec vous la version légèrement modifiée du préambule pour votre appréciation.

Encore merci, et une superbe journée à toi!

Célicia.

RSS

Join as Constellation member

Join as a member of the Constellation & work towards the shared dream. http://aidscompetence.ning.com/profiles/blogs/are-you-in-working-towards-constellations-dream

Social Media

Newsletter EnglishFrench Spanish  

Facebook https://www.facebook.com/pages/The-Constellation/457271687691239  

Twitter @TheConstellati1



© 2017   Created by Rituu B. Nanda.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service